Ajouter aux favoris rechercher  Les Petites Annonces Gratuites du Sport Automobile  Espace Membre  
Votre pub sur ce site à partir de 15 € par mois
Retour accueil
2 472 annonces
28 506 membres
Connexion
Déposer une annonce
Votre pub sur ce site à partir de 15 € par mois
 
Espace Membre
Pseudo  
Mot de passe
S'inscrire Pourquoi devenir Membre ?
 
 
 
 Sur le vif !
Publié le : 09 Fév. 2011Nombre de photos: 6Note :
Créer un nouvel album
 
 
 
 

Vaste sujet que nous nous contenterons de survoler afin d'apporter un début de réponse aux novices. 
Cette rubrique leur est destinée avant tout. 
Si vous aussi vous souhaitez faire partager votre expérience ou critiquer un point particulier, faites-le en ajoutant un commentaire.


D'autres sites sur le même thème :
Le site de Barbara Vives [voir]
Disques Rouges [voir]



 

  Les notes : à quoi ca sert ?  

Pour répondre rapidement à cette question, nous dirons que les notes sont les yeux et la mémoire du pilote. Elles sont bien entendu importantes mais à des niveaux plus ou moins variés.

Si nous devions établir une échelle pour comparer leurs importances, nous partirions du bas avec les notes que l'on rencontre sur les toutes petites spéciales de rallyes et autres prologues qui ne font que quelques centaines de mètres à un ou deux kilomètres. ( Dans certains cas il n'y a carrément pas besoin de note... La mémoire visuelle du pilote suffit; exemple : prologue et épreuve spectacle se déroulant en ville autour de 2 ou trois rond-points...)
Dans le haut de l'échelle nous placerions les notes utilisées dans les rallyes sur terre ou la connaissance du terrain du pilote se résume... à
1 passage ! Dans ce cas précis, les notes ont un rôle majeur.

 

  Notes et Pilotes.  


Il y a plusieurs types de pilotes et plusieurs types de pilotages.
Ceci implique tout naturellement plusieurs types de notes...
Globalement, nous pouvons classer les pilotes en
4 catégories qui sont la résultatnte de deux critères principaux :

  • La mémoire visuelle.
  • La technique de pilotage.

La mémoire visuelle. 
Heureux sont les pilotes qui ont une bonne mémoire visuelle. Un seul passage sur une nouvelle spéciale et déjà les grandes lignes leur sautent aux yeux. Ils mémorisent aisément le parcours et la note, le jour de la course, ne sera que la confirmation de ce qu'ils se rappellent. En général, ces personnes se satisfassent aisément de 4 passages en reco, voir moins ! 
A l'opposé, certaines personnes n'ont aucune mémoire visuelle et malgré 6 ou 7 passages ne seront toujours pas sûr d'être dans le virage qu'ils ont à l'esprit. Pour ces personnes, la note devra être précise et sans ambiguïté. Certains même iront jusqu'à marquer des repères dans chaque virage (GAF à la maison en bois; D90 à l'arbre cassé, etc...)

Le style de pilotage.  
La façon de conduire influe sur le type de note. Il y a le pilotage rigoureux et le pilotage approximatif. Détaillons ! 
Le pilotage rigoureux impose au pilote une trajectoire idéale prédéfinie avant de rentrer dans le virage. En général la voiture suit le "fil rouge" sans s'en écarter. Elle glisse peu ou pas du tout (sauf quand cela est prévu). La note associée habituellement tiendra compte de cette trajectoire
DANS le virage. On verra apparaître des "RENTRE TÔT; SORT TARD; RESTE CORDE; etc...". 
La note indique ou rappelle au pilote OU il doit placer sa voiture à un moment donné. 

A l'opposé, le pilotage approximatif - non moins efficace - laisse une plus grande part à l'improvisation. 
Si le pilote ne se souvient pas très exactement du virage, il saura adapter son pilotage au virage (glisse, correction de trajectoire,...). En général, ces pilotes la sont spectaculaires ! 
Tout le monde en connaît et c'est tant mieux pour le plus grand bonheur des spectateurs !

Pour résumer ce chapitre :

Bonne
mémoire visuelle
Mauvaise
mémoire visuelle
Pilotage rigoureux Note classique avec informations de trajectoires Note très précise comportant beaucoup de détails
Pilotage approximatif Note approximative jugeant le virage dans sa globalité Note classique avec des repères de virage

  

 


Article rédigé par C. Guichard - [Sept 2001]
|   Accueil   |
Ajouter un commentaire