Ajouter aux favoris rechercher  Les Petites Annonces Gratuites du Sport Automobile  Espace Membre  
Votre pub sur ce site à partir de 15 € par mois
Retour accueil
2 472 annonces
28 506 membres
Connexion
Déposer une annonce
Votre pub sur ce site à partir de 15 € par mois
 
Espace Membre
Pseudo  
Mot de passe
S'inscrire Pourquoi devenir Membre ?
 
 
 
 Sur le vif !
Publié le : 24 Mai 2012Nombre de photos: 12Note :
Créer un nouvel album
 
 
 
 

  Trucs et astuces (non exhaustif)  
  • Numérotez les pages de votre cahier de note par ordre décroissant (la dernier page étant la page ZERO).
    A tout moment vous pourrez savoir à peu près ou vous en êtes dans le déroulement d'une spéciale. Pour peu que vous utilisiez une page de note par km de spéciale, le calcul est simple. Vous pouvez instantanément savoir combien de km il reste avant l'arrivée. Particulièrement utile dans les situations de crise ou votre pilote vous lâche "Elle chauffe, combien reste-il jusqu'à l'arrivée ?"




  • Votre pilote est avare en repère dans SES notes ?
    N'hésitez pas à en rajouter pour vous (d'une autre couleur si possible). Vous ne les direz pas mais au moins cela diminuera les risques que vous vous perdiez.

 

  • Et après l'arrivée la course s'arrête?
    Dans certains cas, n'oubliez pas de noter les virages qui se situent APRES la ligne d'arrivée ! On arrive bien vite dans cette zone que l'on néglige souvent, et pourtant...
    Chaque année, bon nombre en font l'amère expérience.

  • Inscrivez sur la première page de chaque spéciale les informations importantes : Nom de la spéciale, sa longueur, son (ses) numéro(s) (ex: ES 5/7/9) et accessoirement l'endroit ou se situe la ligne de départ (30m après la ferme) ainsi que le nombre de passages en reconnaissance que vous avez effectué. Ses informations seront ainsi toujours facilement à votre portée si le jour de la course on vous les demande.


  • Marquez ce que vous devez faire ou dire ! 
    Dans la situation de stress (et paradoxalement de bonheur) que vous vivez en spéciale, certains détails peuvent vous échapper... 
    Inscrivez les sur votre carnet de notes. 


    Exemple : au départ de la spéciale : "compteur à zéro" (parfois important pour communiquer ou se trouve la voiture dans la spéciale en cas d'abandon), "marche forcée du ventilateur" (allumé ou éteinte en fonction de l'auto), "arrêter radio" en fin de spéciale pour ne pas avoir de mauvaise surprise, etc... 


  • Pour ceux qui prennent des temps en spéciale, marquez "CHRONO" ainsi que "ARRET CHRONO" une ou deux lignes avant le dernier virage de la spéciale. Cela vous permettra de préparer votre chrono pour l'arrêter. Sinon jamais vous penserez à l'éteindre... 
    De même, pour ceux qui sont particulièrement à l'aise, vous pouvez prendre un temps intermédiaire (noter "INTER") en cours de spéciale. Cela vous permettra d'encourager votre pilote en spéciale en lui annonçant fièrement un "- 10 !" par rapport au tour précédent, sinon, dans le cas contraire d'essayer de le réveiller !

  • Préparez et vérifiez vos documents ! 
    Lors de la remise du carnet de pointage,
    TOUJOURS vérifier le temps que le commissaire inscrit sur votre carnet ! L'erreur est humaine ! 
    Si vous prenez un temps en spéciale, vérifiez qu'il n'y a pas d'erreur de chronométrage. Il peut parfois avoir un léger décalage mais en aucun cas il ne doit dépasser plusieurs secondes ! 
    Attention : parfois le chrono que vous portez autour du coup peu s'arrêter puis repartir en tapant sur la boucle de votre harnais ! "Comment ! Mon chrono m'annonce 1'15'' de moins que votre temps ! " Etonnement garanti.
    Avant de prendre le départ de la spéciale préparez votre road book en le positionnant à la page correspondant à la fin de la spéciale. 
    Quand le temps imparti est un peu juste, ou que vous avez eu un problème en spéciale, vous ne devez pas perdre de temps en cherchant désespérément ou vous êtes sur le road book et où vous devez aller !

  • Faites au moins une fois les secteurs de liaison.
    Si cela est possible, faites au moins un tour complet de votre road book. Cela vous permettra de voir si il y à des points litigieux; de noter éventuellement des zones dangereuses (mauvaise priorité à droite); de voir le temps qu'il faut pour parcourir le secteur de liaison et en déduire le temps d'assistance; de déterminer  ou positionner votre assistance, etc...
    Dans tous les cas vous serez plus tranquille le jour de la course.


  • Le jour de la course, après le premier reclassement, préparez 2 listes des numéros de courses.
    Sur la première (étiquette autocollante) notez le numéro des 4 ou 5 véhicules qui vous précèdent ainsi que le 2 ou 3 qui vous suivent.
    Collez-la ensuite sur le tableau de bord à la vue de votre pilote. Cela lui permettra de savoir très rapidement ou il doit se placer dans la file d'attente (avant départ de spéciale ou sortie de parc fermé) et vous dégagera du temps pour faire autre chose.
    Préparez la même liste sur une feuille volante pour votre assistance.


Article rédigé par C. Guichard - [Sept 2001]
|   Accueil   |
16 commentaires