Ajouter aux favoris rechercher  Les Petites Annonces Gratuites du Sport Automobile  Espace Membre  
Votre pub sur ce site à partir de 15 € par mois
Retour accueil
2 472 annonces
28 506 membres
Connexion
Déposer une annonce
Votre pub sur ce site à partir de 15 € par mois
 
Espace Membre
Pseudo  
Mot de passe
S'inscrire Pourquoi devenir Membre ?
 
 
 
 
 
 
 

 

  Le séquençage des notes  

Véritable métronome, le copilote doit annoncer les notes de manière cohérente et de façon non décousue.
Pour cela il à besoin de se fixer des repères pour connaître les "séquences" qu'il doit délivrer pour être en phase avec le déroulement de la spéciale.
Les notes doivent être rédigées de façon structurée.
Nous rencontrons plusieurs écoles :
  • Soit le copilote "aère" ses notes pour les virages qui exigent une petite temporisation entre chaque virage;  soit il les condense pour les enchaînements indissociables

 

  • Une séquence par ligne (de cahier). Une ligne correspondant à une séquence. On retrouvera souvent une distance à la fin ou au début de ces séquences.


  • Le soulignement. 
    Le fait de souligner un ensemble de notes peut montrer leur enchaînement (proximité). Cette méthode peut également ajouter une notion de rythme. 
    Exemple je peux définir la règle suivante :
    • Je souligne d'1 trait un enchaînement; J'ai le temps de lire la note ET de la répéter si besoin.
    • Je souligne de 2 traits; Je dois lire la note RAPIDEMENT mais j'ai le temps de la répéter.
    • Je souligne de 3 traits; Je dois lire la note RAPIDEMENT et n'aurai PAS LE TEMPS de la répéter...

 

  Elocution des notes  

Sans s'en rendre compte, le ton et le rythme d'élocution des notes peuvent agir de sur le comportement du pilote. 
Le matin, plein de forme, on a plus tendance à l'attaque que le soir après 200 bornes de chrono. 
Il faut savoir motiver ou au contraire calmer le pilote. 
Pourquoi ?
Si votre pilote s'endort n'hésiter pas à la "secouer" en balançant des notes de façon énergique et en les répétant avec conviction. Les dixièmes se gagnent partout !
Si au contraire après deux ou trois frayeurs vous vous demandez comment vous faites pour être encore sur la route... il serait temps le calmer. 
Annoncez les notes calmement, sans précipitation, voir, en retardant un peu la note pour modérer sont attaque. N'oubliez pas qu'il vaut mieux ramener l'auto à la maison et perdre 3 dixièmes que le contraire. 

La relation Pilote/Copilote et une véritable histoire de couple ! 
Cela peut prêter à sourire mais le fait de passer de nombreuses heures ensemble (recos + course) rapproche un peu. Vous apprenez à mieux connaître votre équipier ! Si le jour de la course vous sentez que quelque chose ne va pas
dites-le lui ! Un pilote dans le feu de l'action ne se rendra pas toujours compte qu'il est LIMITE. A ces côtés vous pouvez vous en apercevoir et ce sera un véritable service que vous lui rendrez en disant simplement "calme-toi !".

 

  Ch'ui perdu !  
Il n'y a pas de honte à cela et ça arrive à tout le monde !
Si vous vous perdez dans les notes dites-le immédiatement ! N'essayez pas d'inventer ou de dire quelque chose dont vous n'êtes pas sûr à 100%.
Votre pilote s'en rendrait compte et n'aurait plus confiance en vous...
Article rédigé par C. Guichard - [Sept 2001]
|   Accueil   |
5 commentaires